Chambre de Commerce Latino-Américaine
La Chambre de Commerce Latino-Américaine

La Chambre de Commerce Latino-Américaine (Cámara de Comercio Latino-Americana) : CCLAM, est une organisation professionnelle à caractère international, constituée à Paris le 9 avril 1929 et enregistrée à la Préfecture de Police de Paris le 11 avril 1929, sous le n°24288, réimmatriculée W751024288.
L’Assemblée Générale célébrée le 7 octobre 2013, a renouvelé le Conseil d’Administration et fixé le siège social au 30/32, Boulevard de Sébastopol – 75004 PARIS, au coeur historique de Paris, situé entre Beaubourg et Les Halles et entre la Tour Saint Jacques et l'Hôtel de Ville de Paris.
  • & Brochure de présentation (Français)
  • & Brochure de présentation (Espagnol)
L'Objectif principal de la chambre
L’objectif principal de la Chambre de Commerce Latino-Américaine est défini dans l’article 2 de ses statuts :

"La Chambre de Commerce Latino-Américaine a pour objet de faciliter le développement des relations industrielles, commerciales, agricoles, financières professionnelles et techniques entre la France et les Pays d'Amérique Latine."

Statuts - Article 2
Le Contexte Historique

L’histoire et les circonstances de la fondation de la Chambre de Commerce Latino-Américaine ont été déterminées par les événements financiers de la décennie 1920/30

En effet, cette décennie s’était caractérisée par une croissance grandissante des marchés financiers où la spéculation avait pris le dessus sur l’économie productive. Les investisseurs ne cherchaient plus les dividendes générés par les actions et participations dans des entreprises présentant une activité productive régulière, ils cherchaient les plus-values de l’activité spéculative à court terme (acheter le matin pour vendre le soir). Cette transformation dans la philosophie des investisseurs et dans l’activité fondamentale des marchés créa des bulles de liquidité placées sur des instruments financiers destinés à spéculer et non à financer l’économie réelle. Ce système a fini par provoquer le krach du 24 octobre 1929 dont tout le monde connait encore les conséquences.

La croissance disproportionnée de la bulle financière et la raréfaction des marchés, ont poussé quelques groupes de réflexion à donner le cris d’alerte, et c’est ainsi que certains analystes de l’époque, voyant le danger de la financiarisation de l’économie ont entrepris des campagnes d’information, passant par la création de groupes de pression et par des actions d’économie préventive, c’est–à-dire, promouvant la diversification sectorielle et géographique des investissements, et concentrant l’attention sur l’Amérique Latine où un certain nombre de matières premières se trouvant sur son sol, seraient prioritaires dans le futur, et ceci afin de préparer une exploitation rationnelle et durable des ressources qui permettrait aussi le développement des forces productives des pays producteurs, élément clé des équilibres géostratégiques de notre époque.

La Vie de la Chambre de Commerce Latino-Américaine

Fondation de la Chambre de Commerce Latino-Américaine

Les conséquences de ces nouveaux courants de pensée, ont conclu, en ce qui nous concerne, avec la fondation, le 9 avril 1929, à Paris, de la Chambre de Commerce Latino-Américaine, dont les fondateurs ont su anticiper le Krach survenu 6 mois plus tard, créant les conditions pour que les marchés de toute l’Amérique Latine s’ouvrent à la France, et par la France, à une partie de l’Europe, permettant ainsi une diversification de risques protectrice de notre économie pendant les plus graves moments de la crise boursière.

La Chambre de Commerce Latino-Américaine en 2013

Aujourd’hui, en pleine crise financière, quand tout le monde s’apprête à célébrer le 84ème anniversaire du Krach de 1929, la Chambre de Commerce Latino-Américaine relance ses activités avec un appel aux autorités et au monde économique français et européen, pour qu’ils tournent leur regard vers l’Amérique Latine. Ce continent proche de nos coeurs et loin de nos regards, a autant besoin de nous que nous d’eux. Leur taux de croissance multiplie par trois le nôtre, et notre mode de vie leur fait encore rêver.

La Chambre, que nous appellerons CCLAM, a donc un rôle important à jouer : elle a un projet, des partenaires, un réseau diversifié, un programme d’actions, un système complexe et innovateur de formation et d'évaluation, elle a parrainé la création d’une nouvelle certification linguistique et professionnelle.

Axes Stratégiques

Afin de mener à bien ses différents programmes d’action et respecter ses objectifs statutaires, l’équipe de direction de la Chambre de Commerce Latino-Américaine a déterminé six axes stratégiques de développement qui constituent le fondement de ses activités

1. Potentier les entreprises associées adhérentes pour leur permettre de se développer selon leur plan de croissance.

2. Augmenter et améliorer le volume et qualité des échanges de marchandises, biens et services, entre la zone économique et culturelle de l’Amérique Latine et la zone Europe en général et la France en particulier. Pour cela, il faut prêter une attention spéciale à la sécurité juridique des transferts de technologie, aux garanties des systèmes de paiement et à l’adéquation des systèmes de distribution à la quantité et qualité des produits. Pour garantir ces éléments, la Chambre de Commerce Latino-Américaine facilitera l’intermédiation commerciale et la médiation dans les conflits.

3. Faciliter les flux des investissements directs entre la zone de l’Amérique Latine et l’Union Européenne, privilégiant la France comme pays « master » des dits flux. Cet aspect, donnera une importante garantie de sécurité aux investisseurs, nouant des relations plus étroites avec les systèmes financiers et de contrôle monétaire des pays de l’Amérique Latine. L’objectif « crédibilité, fiabilité, sécurité » permettra une augmentation considérable des investissements, débloquant le crédit bancaire aux PME. La Chambre de Commerce Latino-Américaine fera l’adéquate transcription interculturelle des rouages de la constitution de sociétés et de la gestion administrative et comptable

4. Promouvoir la mise en valeur des différences et particularités culturelles, mais aussi architecturelles, gastronomiques, littéraires, graphiques ou cinématographiques, des pays latino-américains en Europe et de la France et d’autres pays européens en Amérique Latine pour faciliter l’intégration de structures sociétaires complexes dans un cadre multiculturel, comme c’est le cas avec l’Amérique Latine. Cet axe exigera le développement du tourisme, l’organisation de congrès et une communication très ciblée sur les NTIC, sans négliger l’aspect littéraire et la force de l’audiovisuel.

5. Développer la connaissance mutuelle de la culture professionnelle des deux zones (la France et l’Amérique Latine), élaborant des programmes de formation professionnelle, des systèmes d’évaluation facilitant l’insertion professionnelle des jeunes et des systèmes de certification de qualité concernant l’usage de la langue espagnole en milieu professionnel, caractérisé par la multi culturalité (voir le système P.A.R.I.S. Positionnement Anthropologique de Référence pour l’Insertion Socio-Professionnelle, appliqué à l’analyse linguistique et professionnelle développé par le Test ALPHA).

6. Servir de vecteur ou transmetteur de projets d’innovation de haute valeur ajoutée, d’un point de vue technologique et sociale, afin de capter l’attention des investisseurs internationaux et de garantir le développement durable. Cet axe stratégique implique, outre une activité éditoriale, la collaboration étroite avec des agences de développement local et les groupements professionnels avec un département international, ainsi qu’avec les centres de recherche, instituts d’analyse et d’observation sociologique, universités et écoles d’affaires et d’ingénieurs.

Ressources et Moyens d'action de la Chambre de Commerce Latino-Américaine

Les ressources et moyens d’action de la Chambre de Commerce Latino-Américaine qui permettront d'atteindre ses objectifs sont divisés en deux catégories
Moyens d'action et ressources financières

Les ressources de l'association, en rapport direct avec les moyens d’action, se composent de cotisations de membres, pouvant se subdiviser en deux catégories

Membre Actif
500 €
Membre Bienfaiteur
2.500 €

Les membres d’honneur et les membres fondateurs sont exonérés de cotisations à vie. Les membres d’honneur sont les personnes physiques de grande renommée intellectuelle et morale dont le travail et ouvrages ont contribué à améliorer les relations entre l’Amérique Latine et l’Europe. Sont aussi membres d’honneur de plein droit les représentants des délégations diplomatiques des pays de l’Amérique Latine en France qui manifestent l’intérêt d’y appartenir et les représentants de l’Administration publique française dont les fonctions et attributions ont un rapport direct ou indirect avec les pays étrangers et plus particulièrement avec l’Amérique Latine.

Moyens d’action et ressources humaines et sociales

Des cotisations annuelles reçues des adhérents.

Des accords de partenariat avec des régions, pôles de compétitivité, zones économiques et douanières, agences de développement, fédérations professionnelles, Chambres de Commerce et les Etats, et ses représentants consulaires et diplomatiques.

Du parrainage réalisé par des entreprises et/ou institutions publiques ou privées, concernant des formations ou séminaires, actions, débats et événements, entrant dans le cadre de l’objet de la Chambre de Commerce Latino-Américaine ou considérés d’intérêt général, et développés par la Chambre et/ou ses associés.

Des canons reçus des entreprises et institutions auxquelles la Chambre de Commerce Latino-Américaine a cédé l’exploitation de ses brevets et droits de la propriété intellectuelle.

Des recettes provenant de la vente, permanente ou occasionnelle, de tous produits ou services entrant dans le cadre de son objet, ou susceptible de contribuer à sa réalisation.

Des revenus de biens de valeurs de toute nature appartenant à l'association.

Des accords de collaboration avec d’autres associations et clubs d’action économique et sociale, qui développent des actions de presse, actes de networking et « transversalisent » les réseaux sociaux.

Des accords de collaboration avec ses propres associés pour développer et mutualiser des compétences multiples, autrement inaccessibles à la communauté de Chambre de Commerce Latino-Américaine, tels que le développement de stites web, de blogs, de dossiers sectoriels, de publications d’ouvrages, de créations de cours et séminaires, de créations de systèmes d’évaluation et certification, d'organisations de prix, de présentations, d'organisations de congrès, de créations de films publicitaires ou corporatifs, etc.

De toutes ressources autorisées par la loi, la jurisprudence, et les réponses ministérielles.

Conseil d'Administration

J. Francisco R. QUEIRUGA
J. Francisco R. QUEIRUGA
Président

  • Economiste, Diplômé en Droit de l’U.E
  • Professeur et écrivain
  • Auteur du livre «  France un modèle pour l’Europe et une révolution permanente  »
  • Créateur du Test ALPHA
  • Co-fondateur de la société ULYSSE SAS
  • Commandeur France de l’Ordre de Chevaliers de Maria Pita
  • Président de C.L.A.R.O.

Sabino SERRANO SEGOVIA
Sabino SERRANO SEGOVIA
Vice-Président

  • Vice-président de la Chambre Chilienne de Commerce et d'Industrie en France
  • Vice-président de C.L.A.R.O.
  • Médiateur certifié Chambre de Commerce Officielle d’Espagne en France - IFOMENE
  • Mandataire Formaliste auprès des Greffes des Tribunaux de Commerce
  • Président de sociétés
  • Associé, co-fondateur de cabinets d’Expertise-Comptable

Thibault SERRANO
Thibault SERRANO
Vice-Président

  • Ingénieur informatique et developpeur de systèmes
  • Diplômé de l'Université Paris I Panthéon Sorbonne (M2 MIAGe)
  • Diplômé de l'IAE de Paris (M2 SIC)
  • Président de sociétés
  • Vice-président de C.L.A.R.O.

Diego GALDUROZ
Diego GALDUROZ
Vice-Président

  • Ingénieur en mécanique titulaire d'un Exécutif MBA à HEC Paris
  • Ingénieur des systèmes de qualité
  • Entrepreneur dans le domaine de l'énergie (renouvelable) et de l'éclairage
  • Concepteur de systèmes, médiateur et facilitateur du commerce des entreprises internationales
  • Conférencier et professeur

Hernan SAAVEDRA
Hernan SAAVEDRA
Administrateur

  • Musicien
  • Vice-président de la Chambre Chilienne de Commerce et d'Industrie en France

André BALESI
André BALESI
Administrateur

  • Délégué Général du Cercle Colbert
    « Association réunissant élus locaux, parlementaires français et dirigeants des grandes entreprises »
    Gestion des collectivités locales et développement des territoires
  • Dirigeant de la société ACTERYS
  • Conseil en presse économique et régionale, auprès des pouvoirs publics
  • Vice-président de C.L.A.R.O.

Les objectifs pour 2015

Les objectifs pour 2014

Comment adhérer ?

Adhérer à la Chambre de Commerce Latino-Américaine

La Chambre de Commerce Latino-Américaine vous propose de devenir un de ses membres en vous inscrivant par le bulletin et le paiement sécurisé en ligne.

Billetterie Weezevent

La Chambre de Commerce Latino-Américaine vous propose de devenir un de ses membres en téléchargeant le bulletin d'adhésion au format PDF.

Vous pouvez remplir ce bulletin informatiquement et nous le faire parvenir par email ou par courrier.
Le paiement de la cotisation annuelle peut se faire par virement (coordonnées bancaires dans le bulletin d'adhésion) ou par chèque